Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Le batteur de breloques

  • J'ai fait un vol parabolique

    Dernièrement, je suis allé aux Etats-Unis pour effectuer un vol en apesanteur à Trenton. Une expérience magique que je ne risque pas d'oublier de si tôt ! Néanmoins, je me demande ce qui, de ce vol ou de ce voyage au pays du burger, m'a le plus frappé. Vraiment, ce pays n'a jamais été aussi dingo qu'aujourd'hui ! J'ai eu la chance d'y aller assez souvent depuis le début des années 2000, et il ne m'a jamais semblé aussi désuni que depuis une certaine élection de novembre dernier. L'ambiance qui règne actuellement relève de la pure schizophrénie entre les partisans et les opposants de Trump. Pensez donc à Larry Flynt qui promet aujourd'hui 10 millions de dollars en échange de toute information pouvant provoquer une procédure d'impeachment ! Evidemment, Flynt n'en est pas à son ballon d'essai. Lors de l'affaire Lewinsky, il avait déjà promis un million de dollars à qui donnerait la preuve qu'un représentant du Congrès était impliqué dans une affaire de moeurs (il voulait alors dévoiler l'hypocrisie des politiciens contre Bill Clinton). Mais cette offre de 10 millions de dollars est une première, et dévoile assez bien où en sont les Etats-Unis : quand un magnat du X éprouve le besoin d'intervenir pour préserver son pays du locataire du bureau oval, c'est que le pays a une sérieuse épine dans le pied ! L'un des problèmes principaux dont témoigne la victoire de Trump, à mon sens, c'est le système électoral dans son ensemble. Le principe même des Etats-clefs est absurde. Pour l'élection de 2016, par exemple, la Floride, qui est un « Swing State », a été le théâtre de 71 réunions publiques sur un total de 400 ! A l’inverse la Californie n'a été le théâtre que d’un meeting malgré le poids important dans le collège électoral. Ce n'est en aucun cas le signe d'un système électoral sain ! Sur ce point, on peut clairement applaudir le suffrage universel direct : il est largement moins sujet à de telles dérives ! En tout cas, si vous aimez les expériences étranges, je vous recommande vraiment de vous laisser tenter par le vol en apesanteur : c'est carrément fantastique. Voilà le site où je l'ai déniché, si vous voulez voir quelques photos. :) En savoir plus en suivant le lien sur le site de l'organisateur de ce vol en apesanteur.

  • L'impact du changement climatique sur les espèces inféodées aux milieux humides

    Une réduction des niveaux d’eau pourrait induire une réduction de la surface totale des milieux humides, l’isolement des milieux vis-à-vis de leur ressource en eau ou encore des modifications dans la saisonnalité des cycles de période sèche et humide. Bien qu’une augmentation des concentrations en CO2 puisse favoriser la croissance des végétaux, une augmentation de la température et une réduction des niveaux d’eau pourrait avoir des conséquences néfastes pour les communautés floristiques et également pour les populations animales. La réponse des espèces face à l’assèchement est très variable, de même que les mécanismes de défense (acclimatation ou évitement). Lors d’un assèchement partiel d’un écosystème lacustre, une réduction de la richesse spécifique et une modification profonde du fonctionnement de ces écosystèmes peuvent survenir. Dans les milieux tourbeux, les sécheresses répétées favorisent la minéralisation de la matière organique et le relarguage de nutriments permettant à certaines espèces de sphaignes ou de carex de se développer aux dépens de d’autres espèces plus rares. Ainsi alors qu’une sécheresse ponctuelle permet d’accroitre la biodiversité, un allongement de ce phénomène pourrait favoriser l’implantation de couverts monospécifiques. Une modification des conditions hydrologiques peut également affecter les populations animales. L’assèchement progressif des milieux humides risque de faire diminuer les populations d’oiseaux d’eau de plus de la moitié d’ici 2060, la quantité d’habitats dédiés à la ponte ou à l’élevage des jeunes s’en trouvant réduite. La réduction des niveaux d’eau pourrait également entrainer une modification du régime alimentaire de certains poissons. La dynamique des communautés planctoniques peut en effet se retrouver avancée de plus d’un mois.

  • Se faire Disney

    Les parcs à thème sont un pilier des options de vacances en famille, surtout en été. Quelque chose au sujet des parcs d'attractions fait croire aux enfants qu'ils sont des personnages dans leurs propres dessins animés préférés ou dans l'ensemble de leurs films d'aventures qui exercent leur droit à une expérience palpitante après l'autre. Les adultes, nous le savons tous, ne sont pas très différents. Alors que nous sommes heureux de prétendre être à ces centres de jouissance sans limite purement pour les enfants, nous secrètement (et parfois pas si secrètement) profiter de l'expérience. Si vous avez déjà visité un parc à thème avec des enfants, vous avez peut-être déjà vécu la transformation d'un parent strict et ordonné au 21ème siècle Peter Pan pendant quelques semaines dans ces Neverlands modernes. Il existe de nombreux parcs à thème au Royaume-Uni (tels que Thorpe Park, Alton Towers, Legoland et Chessington World Adventures). L'Europe offre de nombreuses autres options, depuis le plus ancien parc d'attractions d'Europe, aux Jardins de Tivoli (Copenhague, Danemark) jusqu'à la plus grande montagne russe d'Europe-Park (Rust, Allemagne). Cependant, aucun parc à thème n'éveille autant d'enthousiasme chez les enfants, ou attire autant de visites, que Disneyland à Paris, en France. Plus de 12 millions de personnes visitent le parc chaque année, ce qui éclipse la deuxième place des 4 millions de visiteurs annuels d'Europa-Park. Ouvert en 1992 à Marne-la-Vallée dans la banlieue est de Paris, Disneyland Paris est l'un des sites touristiques les plus visités de France et d'Europe. Son attrait unique pour les familles découle de la longévité de la marque et de ses personnages. C'est l'une des très rares manies de l'enfance que l'on puisse dire partagées par les enfants d'aujourd'hui, leurs parents et leurs grands-parents. Peut-être que seuls les sports partagent ce statut privilégié. Avec une combinaison de parcs à thème (parc Disneyland et parc Walt Disney Studios), magasins, restaurants, centres de loisirs, terrains de golf et sept hôtels, chaque membre de la famille a beaucoup à offrir, seul ou en famille. Impressionnant, mais vous n'attendriez rien de moins d'une attraction qui est un cinquième de la taille de Paris. La cerise sur le gâteau, c'est que Paris - un centre culturel et l'une des principales destinations touristiques d'Europe - est à seulement quelques minutes et peut facilement être ajouté dans le mélange de vos projets de vacances. Tandis que la ville peut convenir aux parents plus qu'aux enfants, toute la famille peut apprécier les fruits des cours de cuisine qui deviennent des excuses de vacances de week-end de plus en plus populaires en eux-mêmes. Le centre Pompidou propose également une variété d'expositions étranges et merveilleuses, ainsi que plusieurs installations destinées directement aux enfants et aux jeunes adultes. Tout près, en dehors de Paris, le Parc Des Felins à Lumigny-Nesles-Ormeaux est un parc à thème avec plus de divertissement animal authentique que Mickey & Minnie Mouse. Ce parc abrite 25 espèces de chats, ainsi que des lémuriens et des animaux de ferme. Les chats ont beaucoup d'espace et les nombreuses espèces domestiques et non dangereuses sont autorisées à se déplacer librement afin de pouvoir les observer dans leur comportement naturel. Il y a beaucoup de châteaux à apprécier, et les espaces ouverts et les beaux jardins sont bien adaptés aux enfants avec beaucoup d'énergie ou promenades avec de très jeunes poussettes d'enfants. Le Château de Vaux-le-Vicomte à Maincy est peut-être le plus beau de tous, et chaque été, le samedi voit l'extérieur éclairé de 2.000 bougies, tandis que tous les 1er et 3ème samedis du mois, un feu d'artifice. A lire sur le site spécialisé sur les plus beaux hotels du monde.