Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Les médecins gagnent leur vie!

Les tarifs étant fixés par la Sécurité sociale, ces revenus supplémentaires sont toutefois dus à un surcroît de charge de travail. Dans son rapport paru jeudi, la Commission des comptes de la Sécurité sociale relève «l'existence d'une relation négative significative entre les honoraires et la densité de médecin». Traduction? Plus il y a de praticiens dans un département, moins ils gagnent leur vie. Résultat, un généraliste du Pas-de-Calais gagne en moyenne 60 % de plus que son confrère parisien. Ce que l'étude ne précise pas, c'est que les généralistes étant obligés d'appliquer un tarif fixé par la Sécu, tout revenu en plus est dû à une charge de travail supplémentaire. Ainsi, nombre de départements réputés pour être des déserts médicaux se révèlent des oasis pour les généralistes qui y sont installés. Tels, par exemple, la Lozère, l'Aveyron, la Mayenne, la Haute-Saône ou l'Oise. Ce n'est pas tout. Au fur et à mesure que de nouveaux médecins s'installent dans les territoires «surdotés», comme on les appelle dans le jargon, le revenu moyen des praticiens présents baisse de plus en plus. Là où l'augmentation d'un point de la densité des médecins généralistes s'accompagnait en 2004 d'une perte moyenne d'environ 420 euros d'honoraires, cette perte est de l'ordre de 600 euros en 2014. Dans ce contexte, les élus des deux bords s'échinent à vouloir supprimer la liberté d'installation des médecins - quand ils sont dans l'opposition seulement, car la mesure fait bondir les intéressés. Toutefois, peut-être la loi du marché contribuera-t-elle à réguler, in fine, les installations.

Les commentaires sont fermés.