Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Le batteur de breloques - Page 5

  • En Fouga

    Si je ne suis pas un cadeau, ma femme est un. Et ça, elle me le prouve régulièrement. Il y a quelques temps encore, j'ai pu réaliser grâce à elle un vol en avion de chasse à bord d'un Fouga Magister. Un moment stupéfiant. J'envisageais de m'offrir un tel vol depuis un bout de temps, mais je n'aurais sans doute jamais osé. Il faut dire que le vol n'est pas donné, et je n'aurais pas osé dépenser autant d'argent pour moi-même. Mais ma femme, de son côté, a voulu me faire ce cadeau. Elle m'a précisé que si je voulais la remercier, je pouvais toujours lui faire un bel anniversaire. Ca promet d'être un beau casse-tête pour trouver quelque chose d'aussi sensationnel ! Ce côté imprévisible est un peu à l'image de notre couple, en fait. C'est comme ça depuis le premier jour. J'ai fait la connaissance de ma femme durant mes études supérieures. Nous nous croisions au club de judo, une fois par semaine. Nous étions tellement intimidés l'un par l'autre que nous ne parvenions pas à engager la discussion. Dès que l'un de nous essayait, il se mettait à rougir et à bégayer. Ca aurait pu continuer longtemps comme ça, mais à l'occasion d'un exercice, j'ai décidé de tout donner pour l'épater. Je ne sais pas si j'y suis parvenu, mais ce qui est sûr, c'est que je me suis cassé le bras et que j'ai dû être conduit à l'hôpital. Je peux vous dire que je ne faisais plus le malin, à ce moment ! Mais curieusement, elle m'a accompagnée, et depuis ce jour, nous sommes ensemble. Ce n'est sans doute pas le début d'histoire le plus classique ni le plus romantique, mais tant que ça marche, c'est bien là le principal ! En tout cas, si vous êtes en manque de sensations fortes, je vous recommande vraiment de faire un vol en Fouga Magister. Les émotions qu'offre cet avion de chasse sont franchement remarquables. Voilà d'ailleurs le site où ma moitié a trouvé ce vol. Ca ne coûte rien de regarder, n'est-ce pas ? https://www.tematis.com/vol-avion-chasse-fouga-magister-beauvais.html

  • Etre bon

    Réparatrice, consolatrice, douce au malheureux, au méchant même, la bonté dégage la lumière sous ses pas. Elle clarifie et simplifie. La part qu'elle a choisie est la plus modeste: bander les blessures, effacer les larmes, apaiser la misère, bercer les cœurs endoloris, pardonner, concilier. Mais c'est bien d'elle que nous avons le plus besoin. Aussi puisque nous songeons à la meilleure façon de rendre la pensée féconde, simple, vraiment conforme à notre destinée humaine, nous résumerons la méthode en ces mots: Aie confiance, espère et sois bon. Je ne veux décourager personne des hautes spéculations, ni dissuader qui que ce soit de se pencher sur les problèmes de l'inconnu, sur les vastes abîmes de la philosophie ou de la science. Mais il faudra toujours revenir, de ces lointains voyages, vers le point où nous sommes, et souvent même à la place où nous piétinons sans résultat apparent. Il est des conditions de vie et des complications sociales où le savant, le penseur et l'ignorant ne voient pas plus clair les uns que les autres. L'époque présente nous a souvent mis en face de ce genre de situations, et je garantis à celui qui voudra suivre notre méthode, qu'il reconnaîtra bientôt qu'elle a du bon.

  • La réussite islandaise

    La grande majorité des fonds de pension sont regroupés au sein de l’IFPA, l’Association des Fonds de Pension Islandais. Créée en 1998, l’institution regroupe 38 fonds de pension. Le montant global des actifs détenus par ces derniers au sein de l’IFPA représente 99,4% du total des actifs des fonds de pension en Islande. En décembre 2005, leur valeur s’élevait à 14,8 milliards d'euros. Pour donner une idée de la puissance de ces fonds de pension, le montant de leurs actifs, à la fin de 2005, équivalait à 120 % du PIB islandais, soit le pourcentage le plus élevé de tous les pays de l’OCDE. A titre de comparaison, à la fin de 2004, le pourcentage était de 80 à 90 % aux Etats-Unis, où le système est aussi très développé. En Norvège, les fonds de pension sont financés par les revenus tirés du pétrole, et leurs actifs s’élèvent à 60 % du PIB. Mais le pourcentage était inférieur à 20 % dans la plupart des autres pays de l’OCDE, voire même inférieur à 10 % dans des pays comme l’Allemagne, l’Italie, la Belgique, l’Autriche, la Suède et la Finlande, où le système par répartition prédomine largement. Les fonds de pension constituent ainsi une formidable force économique et sociale et jouent un rôle essentiel sur le marché boursier islandais, l’ICEX (Icelandic Stock Exchange), l’équivalent du CAC 40 en France. A la fin de 2004, 12 % des valeurs de l’ICEX étaient détenues par des fonds de pension. A la fin du mois de mars 2006, cela représentait 16 % du total de leurs actifs qui étaient ainsi placés dans des entreprises cotées à l’ICEX. Les fonds de pension constituent les plus grands acheteurs d’obligations en Islande, notamment vers les obligations à long terme. Ils participent aussi aux investissements dans les grands projets et favorisent l’industrie locale. Depuis quelques années, les fonds de pension investissent massivement à l’étranger. Leur capacité en investissements de portefeuilles est considérable. Ainsi, à la fin du mois de mars 2006, presque 30 % de leurs actifs étaient investis de cette manière, soit 40 % du total des investissements islandais à l’étranger. Ils possèdent des actifs dans des valeurs cotées dans les places boursières étrangères, mais aussi dans des fonds mixtes et des entreprises non cotées. Plus d'information est disponible sur http://www.agence-seminaire-islande.fr